Littérature de Venise

Tags:

Voici quelques titres de livres que nous avons aimés, pour vous faire dècouvrir différents aspects de Venise.

L’autre Venise, Predrag Matvejevitch, éd. Fayard. Un très beau texte, qui s’attache à dévoiler ce qu’un visiteur pressé ne verra jamais de Venise, la salicorne qui pousse entre les pierres, les formes et le goût du pain, les noms des auberges. Une promenade poétique et intelligente.

Description de San Marco, Michel Butor, éd. Gallimard. Un choeur polyphonique où s’alternent les voix des touristes sur la Place et les descriptions des mosaïques de l’Ancien Testament, situées dans le narthex de la Basilique.

Les villes invisibles, Italo Calvino, éd. Le Seuil. A la cour de Kubilai Khan, Marco Polo décrit les villes qu’il a vues au long de ses voyages. Seule manque celle de sa naissance et pourtant elle les contient toutes, indicible, infinie.

Fable de Venise, Hugo Pratt, éd. Casterman. Une bande dessinée ésotérique pour découvrir en images les secrets de la Sérénissime.

Venise est un poisson, Tiziano Scarpa, éd. Christian Bourgois. Par un Vénitien, une réflexion vive et amusante sur ce que cela signifie aujourd’hui vivre à Venise, sur le décalage inévitable qui existe entre Venise et le monde contemporain.

Venise, portrait historique d’une cité, Ph. Braunstein et R. Delort, éd. Points-histoire. Ce livre est devenu un classique, il est très bien fait, agréable à lire et donne l’essentiel.

Venise triomphante, les horizons d’un mythe, Elisabeth Crouzet-Pavan, éd. Albin Michel. Un essai très documenté sur la façon dont Venise s’est érigée en mythe et a réécrit l’histoire à sa manière.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *